Vos questions sont entre de bonnes mains

/ / / /

Arrêter un saignement de nez

Télécharger

Arrêter un saignement de nez

Arrêter un saignement de nez

© Finemedia

Arrêter un saignement de nez

Arrêter un saignement de nez

© Finemedia

Haut
Télécharger Matériel
Envoyer par email
Partager

Les saignements de nez (ou épistaxis) sont fréquents et faciles à enrayer en respectant quelques conseils, simples à appliquer.

Voici comment arrêter un saignement de nez sans gravité, à distinguer des saignements graves, d’origine traumatique, inflammatoire ou tumorale, notamment.

Note : en cas de doute sur l'origine du saignement ou s'il persiste, consultez impérativement votre médecin !

1 Calmez-vous

En cas de saignement de nez, commencez par vous calmer. Asseyez-vous, que ce soit sur une chaise ou au sol.

Le plus souvent, celui-ci n’est pas grave. La quantité de sang qui s’écoule peut être impressionnante, mais elle ne reflète en rien la gravité de la chose.

Plus la personne est calme, mieux c’est.

2 Mouchez-vous

Mouchez-vous 1 ou 2 fois afin d’évacuer les éventuels caillots de sang présents dans les narines.

Ne forcez pas si rien ne vient.

3 Faites un point de compression

Faites un point de compression

© Finemedia

Pour arrêter l’écoulement, il faut faire un point de compression sur la racine du nez.

  • Penchez la tête légèrement en avant, surtout pas en arrière.
  • Réalisez un point de compression sur l’aile du nez au niveau de la racine, du côté du saignement. Ne comprimez pas la narine, mais au-dessus.
  • La compression doit être importante et suffisamment haute.
  • L’appui est généralement un peu douloureux.
  • Maintenez la compression une petite dizaine de minutes, le temps que le sang coagule.

Vous pouvez éventuellement accompagner cette compression en posant un glaçon sur votre nez ou en le suçant : le froid va accélérer l’arrêt du saignement.

4 Posez une mèche

Posez une mèche hémostatique ou, à défaut, laissez un bout de coton ou de mouchoir en papier en place dans la narine afin d’absorber le reste du sang.

Quand consulter ?

Quand consulter ?

© Finemedia

Si, après deux tentatives bien menées avec un temps de compression suffisant, le saignement ne s’est toujours pas interrompu, contactez un médecin ou un service d’urgence (15 pour le SAMU, 18 pour les pompiers, 112 pour le service d'urgence européen).

Bon à savoir : les services d'urgence étant en contact les uns avec les autres, vous n'avez pas à craindre de vous tromper de numéro. De plus, sachez que ces numéros sont gratuits et accessibles de toute ligne téléphonique, même lorsque la ligne est supprimée. Ceci est valable d'une cabine téléphonique, sans qu'aucune carte de paiement ne soit nécessaire.

Que faire en cas d'accident ?

Matériel nécessaire pour arrêter un saignement de nez Imprimer

Mouchoirs en papier

Mouchoirs en papier

Mèche hémostatique

Mèche hémostatique

5 € environ

Cette fiche est maintenant terminée,
mais entre nous ce n'est pas fini...
Vous pouvez aussi :




Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gisèle watbled

sophrologue, expert:acouphène,sommeil, parkinson | cabinet de consultation sophrovie.talmont-st-hilai

Expert

magali soubeyrat

massage bien-être et rebouteux (h.essentielles) | soubeyrat magali

Expert

jean-baptiste gelle

ostéopathe | workosteo , ostéopathie en entreprise

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.